Construire une serre avec structure en cèdre en Colombie-Britannique

By Amanda Buttram, Wood-Mizer Contributing Author

Tags
Countries
Construire une serre avec structure en cèdre en Colombie-Britannique

Pendant plusieurs années, Stan Kujala rêvait de construire une serre sur sa propriété au bord d’un lac, à Port Alberni, en Colombie-Britannique.  « Mon épouse et moi sommes passionnés pour les jardins potagers depuis des années », dit Stan.  « Nous avons toujours voulu construire une serre afin de prolonger la saison de croissance. » 

En ayant leur propre serre sur leur propriété, Stan et son épouse pourraient commencer à démarrer les plants de légumes plus tôt au printemps, avant même que les conditions extérieures dans la région soient propices à la croissance des plantes.  Et l’environnement dans une serre permet un climat contrôlé, offrant une protection qui permettrait également au couple de rallonger la période de croissance tout l’automne et jusqu’à l’hiver.  Une structure dédiée à la culture de légumes aiderait la famille Kujala à prolonger la production de plusieurs semaines, augmenter le volume annuel récolté et savourer le temps passé ensemble à faire leur passe-temps favori.  

 

Cedar greenhouse in British ColumbiaCedar greenhouse in British Columbia

 

Bien que la serre ait été un rêve de longue date pour Stan, ce projet semblait toujours être relégué au second plan, alors que le travail et la vie étaient prioritaires.  Bien qu’il apprécie grandement la saison de croissance, il ne semblait jamais avoir assez de temps pour tout faire ce qu’il voulait faire – jusqu’à tout récemment.   

Puis, quand la pandémie de la COVID-19 est arrivée en 2020, la vie au quotidien a été chamboulée.  Stan a eu alors beaucoup plus de temps. Il a d’abord été surpris de passer tant de temps à sa propriété au bord d’un lac, située le long de la Baie Stirling Arm du lac Sproat.  Mais en peu de temps, Stan a pu réaliser à quel point c’était un cadeau.  Il avait enfin un surplus de temps à dédier à son projet de serre.  

 

Wood-Mizer LT40 Hydraulic portable sawmill in British Columbia CanadaWood-Mizer LT40 Hydraulic portable sawmill in British Columbia Canada
Douglas fir floor joists for greenhouseDouglas fir floor joists for greenhouse

 

« Il y a eu la COVID et ça m’a donné du temps pour concevoir, construire et compléter mon projet », dit Stan.  Du sapin de Douglas et du cèdre rouge de l’ouest ont été abattus à l’été 2020, sur la propriété de Stan.  Il a débité le bois au cours de l’hiver.  Il a scié 100% du bois d’œuvre servant à construire la serre avec sa scierie mobile LT40 Super Hydraulique. 

Stan a laissé les planches sécher pendant quelques mois.  Il était prêt à débuter la construction de la serre, vers la fin du printemps 2021.  Il a travaillé sur le projet à temps perdu.  La construction a été complétée en deux mois avec, à l’occasion, un peu d’aide.  « Mon épouse a aidé avec une partie de la construction et la mise à la teinte du bois », dit Stan.  Un ami a aussi aidé Stan à compléter la construction lourde et à installer le revêtement de plastique. 

 

Douglas fir timber frame for greenhouse in British ColumbiaDouglas fir timber frame for greenhouse in British Columbia
Cedar greenhouse with plantsCedar greenhouse with plants

 

Vers le milieu de l’été, la construction de la serre était terminée.  La structure, une fois finie, mesure 3,65 m (12 pi) de large par 3,65 m (12 pi) de long, pour une surface cultivable totale de 13,3 m ca (144 pi ca) à l’intérieur.  La charpente et les fermes de toit en cèdre rouge de l’ouest, ainsi que les planches du plancher de 2,54 cm (1 po) en sapin de Douglas ont été produites à partir d’arbres qui ont grandi près de là où se situe la nouvelle serre.  En récoltant le bois nécessaire sur sa propriété et en sciant lui-même le bois d’œuvre, Stan estime avoir économisé autour de 2000 $ pour la construction de la serre.  

 

Cedar greenhouse frameCedar greenhouse frame
Cedar greenhouse flooringCedar greenhouse flooring

 

« Je suis très satisfait du produit fini », dit Stan.  « C’était très gratifiant de construire quelque chose avec du bois d’œuvre que j’ai moi-même scié. »  Au départ, ce sont les avantages de débiter le bois soi-même qui ont amené Stan à choisir une scierie mobile Wood-Mizer, il y a environ 20 ans. 


Maintenant que la serre est construite, Stan envisage, dans un futur rapproché, des projets de travail du bois un peu moins exigeants.  Il souhaite compléter quelques rénovations extérieures à la maison, tel que remplacer certains cadres de fenêtres et bardage en cèdre et aussi quelques nouveaux quais au lac.  Lorsque ce projet de pandémie impressionnant fut terminé, Stan a partagé les réactions des adeptes de sa serre.  « Des gens ont admiré ma serre et m’ont demandé quand je pourrais leur en construire une! » 

 

Abonnez-vous pour recevoir les mises à jour par courriel.
Soyez parmi les premiers à recevoir l’information sur les nouveaux produits, promotions, projets de clients et bien plus, avec notre infolettre Wood-Mizer gratuite. Abonnez-vous aujourd’hui !